Quiet Days in Clichy

Quiet Days in Clichy V.O. st fr

Avec Paul Valjean , Wayne Rodda
Réalisé par Jens Jörg Thorsen
Durée 91 min
Genre Drame
Pays Denmark
Sortie 1970
Public EA
Quiet Days in Clichy Quiet Days in Clichy

Les images ainsi qu'une partie ou l'intégralité des textes sont la propriété des studios de films et ou des distributeurs.

Résumé

Le récit autobiographique et sulfureux de Henry Miller, porté à l'écran par un cinéaste danois, Jens Jörgen Thorsen. ---- Au matin du 18 janvier 1972, c'est le procureur d'Etat qui, se basant sur l'art. 383 du Code Pénal sur les produits obscènes, fait saisir Jours tranquilles à Clichy. Plusieurs mois plus tard, le propriétaire du cinéma Europe est mis en accusation pour avoir « importé et transporté ou fait importer et transporter en vue d'en faire commerce et distribution et de l'exposer publiquement » un produit obscène. En décembre 1973, la Cour d'appel, décidant que « ni les séquences du film Stille Tage in Clichy spécialement visées dans les conclusions (.) du représentant du Ministère public, ni l'ensemble de ce film dans la version destinée à la projection à Luxembourg, ne sont obscènes au sens de l'article 383 du Code pénal », confirme le jugement du Tribunal d'arrondissement qui avait acquitté un an auparavant l'exploitant incriminé. ---- Avant même sa sortie luxembourgeoise Jours tranquilles à Clichy avait d'ailleurs déjà provoqué des réactions indignées au Grand-Duché, dues non aux nombreuses scènes osées, mais à l'épisode luxembourgeois du film qui transpose dans les années 1970 l'escapade de Henry Miller au Luxembourg au début des années 1930 et qui met notamment en scène l'épisode durant lequel Miller se rend dans un café luxembourgeois qui interdit l'entrée aux juifs. Prévoyant, l'exploitant avait pourtant fait enlever cette séquence dans la copie prévue pour être projetée au Luxembourg.

Lire la suite
Donnez votre avis Donnez votre avis
Retour en haut de la page