décembre 2017
Angel

Angel V.O. st fr

Avec Marlene Dietrich , Herbert Marshall , Melvyn Douglas
Réalisé par Ernst Lubitsch
Produit par Ernst Lubitsch
Durée 91 min
Genre Comédie Dramatique
Pays USA
Sortie 1937
Public EA
Angel Angel

Les images ainsi qu'une partie ou l'intégralité des textes sont la propriété des studios de films et ou des distributeurs.

Résumé

Dans une maison de rendez-vous, Anthony Halton rencontre une mystérieuse jeune femme qui s'enfuit à la fin de la soirée. Il la retrouve sous le nom de Lady Barker. --- L'ouverture d'Angel cerne le motif de la «maison» en douceur, par cercles concentriques. C'est d'abord la place de l'Étoile, et Paris désigné comme espace rituel du plaisir amoureux. C'est ensuite le mouvement tournant d'une porte à tambour : celle d'un palace où les dames en escapade peuvent espérer la discrétion, lieu de tolérance pour clandestinités en tous genres. C'est enfin le «Club de la Russie», une maison fort peu close, offerte aux regards indiscrets par un long travelling qui balaie la façade, au rythme léger et circulaire d'une valse. L'adresse est noble et le salon tenu par une Russe blanche qui prospère sur les intrigues. Le bordel ne dit pas son nom, tout comme d'ailleurs sa belle et mystérieuse visiteuse : de Marlene Dietrich, on saura seulement qu'elle ne s'appelle ni Mrs Brown (elle est trop blonde) ni Mrs Savoldi (elle n'a rien d'italien). C'est que dans le demi-monde, on n'amène jamais qu'une moitié de soi-même. De l'autre côté de la façade, paroi opaque et transparente comme un miroir sans tain (article de base du bordel), se déroule une comédie mondaine, image partielle et défigurée de ce qui se joue dans le vrai monde. Marlene Dietrich, ne laissant circuler d'elle qu'un simulacre, passe aisément de l'un à l'autre. Les autres, benêts sous leur suavité mondaine, crient naïvement qu'une maison de rendez-vous est faite pour se retrouver, alors qu'Ange y voit un authentique lieu de perdition, lieu où l'on se perd en se dédoublant à l'infini entre femme facile et lady bien gardée.

Lire la suite
Donnez votre avis Donnez votre avis
Retour en haut de la page